Accueil Hôtels Locations - Vacances Location Voitures Rodrigues TV/Radio Vidéos Contact
Carte des Iles
Rechercher à travers notre site
ilemaurice.org Search WWW
  Locations Saisonnières (64) - Hotels (2)
Pays
Appt. / Villa / Hotel
Inscrivez-vous à notre Newsletter !
   
   
   
 
bandeau pub
 
 
 
 
Guide Touristique - Sites touristiques à visiter
Jardin botanique de Pamplemousses Region : Nord

Description | Informations Pratiques & Tarifs
 
Les jardins sont connus dans le monde entier pour leurs nombreuses espèces de plantes autochtones et exotiques, comme les nenuphars geants Victorial Regia, et le grand palmier, qui, dit-on, fleurit une fois tous les soixante ans puis meurt. Pierre Poivre crea ce jardin en 1767 sur la propriété du gouverneur français Mahe de Labourdonnais. On peut toujours y voir son château  de Mon Plaisir, construit en 1735.

Histoire du jardin

Au coeur de l'île Maurice, le jardin de Pamplemousses est une invitation aux voyages: palmiers, lataniers, camphriers, arbres éléphants. Le monde aventureux de Pierre Poivre, botaniste du Roy.
L'île Maurice est le paradis de l'hémisphère austral et le jardin de Pamplemousses celui de l'île Maurice. Ses 25 hectares recèlent des trésors botaniques inestimable: arbre à épice, ébène, teck, acajou, balsa, canne à sucre, manguier, mangoustan, dattier, muscadier....

Ici plane le souvenir de Bougainville, de Commerson, et plus encore du botaniste français au nom prédestiné de Pierre Poivre, un ancien séminariste nommé intendant de l'île de France par Louis XV en 1767.

Curieux homme que ce fils de soyeux de lyon. Ses démêlés avec les Anglais lui ont valu de perdre la main droite dans un naufrage et d'être emprisonné à Guernesey après d'invraisemblables aventures sur les mers, le long des côtes des Indes, des Antilles et de la Chine d'où il ramène 200 plants de poivriers. Mais ce n'est pas suffisant. Les Hollandais restent les maîtres incontestées de la route des Épices et Pierre Poivre n'a qu'une idée en tête: briser le monopole du muscadier et du clou de girofle qui se négocient à prix d'or. Aussi imagine-t-il l'inconcevable: voler à la barbe des sentinelles hollandaises les "précieux végétaux propres à enrichir sa patrie" pour les acclimater dans les Mascareignes et les diffuser à travers le monde.
Et le botaniste de convaincre Louis XV d'affréter deux navires, l'Étoile du Matin et le Vigilant pour une opération de 'commando' où le commandant Provost réussit à soudoyer le roi des îles Banda ( les Moluques, où se fournissent les hollandais), qui lui cède quelques plants de muscadiers et de girofliers contre des meubles de navire.

L'expédition couronnée de succès en appelle une autre, dépassant toutes les espérances: en juin 1770, 400 plants de muscadiers et 70 girofliers débarquent à Port-Louis. Pierre Poivre exulte: il a définitivement cassé le monopole des épices. La même année, il acquiert le domaine de Mon Plaisir, l'ancienne propriété du gouverneur Mahé de la Bourdonnais. Ce sera le jardin de Pamplemousse, un centre d'acclimatation sans précédent, d'où le botaniste diffuse vers Madagascar et les Antilles les végétaux tant convoités, enrichissant ainsi l'escarcelle des planteurs et des commerçants français. C'est là qu'il accueille Joseph-Philibert Commerson, le botaniste de l'expédition de Bougainville qui, fatigué de son tour du Monde, débarque à l'île de France. Pendant deux ans, les botanistes herborisent, classent, inventorient, dessinent et plantent de concert le jardin. La tâche est immense, les collections ne cessent de s'agrandir arrivant d'Afrique, d'Inde, de Malaisie, de Polynésie.

Depuis, le jardin n'a cessé de s'enrichir au rythme de l'histoire de l'île. 85 variétés de palmiers d'Amérique centrale, d'Asie, d'Afrique et des îles de l'océan Indien se partagent aujourd'hui la vedette: le palmier royal aux stipes ( les troncs) se dressant comme des colonnes le long de l'allée Pierre Poivre; le palmier raphia de Madagascar aux immenses feuilles voûtées dont l'épiderme pelé donne la fibre légendaire des jardiniers; le palmier bouteille, au corps ventru servant à fabriquer des instruments à percussions, ou encore celui que l'on nomme ici " la délicatesse", le palmier blanc de la fameuse "salade du millionnaire". Mais la palme revient au talipot de Ceylan, dont les feuilles peuvent atteindre 7 mètres d'envergure. Le prince parmi les princes du monde végétal.....

Le tout Pamplemousses aux touristes
Situé au nord de Port-Louis, le village de Pamplemousses gravite surtout autour de son jardin et de son musée du sucre. Le ministère du Tourisme se propose de l'asseoir définitivement dans le secteur touristique en y dessinant un circuit coloré d'histoire.

Le château de Mon Plaisir a été le lieu de résidence du gouverneur français Mahé de Labourdonnais et de ses successeurs... avant de devenir plus tard une infirmerie puis, aujourd'hui, un centre administratif.
A Pamplemousses, il y a avant tout un jardin botanique. Ce parc, vieux de quelque 260 ans, est une escale incontournable pour ceux visitant l'île. C'est d'ailleurs cette visibilité sur le marché touristique qui a motivé Sugarworld Ltd à y inaugurer cet après-midi son musée du sucre. Cependant, Pamplemousses n'est pas qu'un jardin. C'est aussi un village pétri d'histoire. Le ministère du tourisme entend mettre en scène les vestiges du passé pour dessiner un parcours touristique unique.

Le concept est celui du Community Based Tourism, vulgarisé par l'Organisation mondiale du tourisme. Il s'agit d'amener la commune abritant une infrastructure à vocation touristique à en être le premier bénéficiaire. On y arrive en donnant aux habitants les moyens de participer directement à l'exploitation de cette infrastructure.

Le village de Pamplemousses possède déjà une attraction principale, c'est-à-dire le jardin. Des centaines de milliers de touristes et Mauriciens transitent par le village chaque année pour se rendre au parc. De fait, il n'y a plus qu'à trouver des moyens pour permettre aux villageois de bénéficier de ce flux de visiteurs.

Le commerce est sans doute le meilleur outil. Les villageois pourraient ouvrir des boutiques d'artisanat, des restaurants, des auberges et tables d'hôte… Ils pourraient proposer des excursions dans la périphérie du village qui partage la même richesse historique. Mais pour la viabilité du projet, il convient dès le départ à s'assurer que le visiteur passe plus de temps à Pamplemousses. Aussi, il faut veiller à ce que sa présence ne se limite pas aux seuls parc et musée.

Le visiteur irait volontiers se promener dans le village si celui-ci avait quelque chose à lui montrer et à lui faire découvrir. D'où l'idée de développer un parcours touristique. Celui de Pamplemousses englobera l'Aventure du Sucre, musée entièrement consacré à l'épopée du sucre à Maurice. Inauguré cet après-midi, le musée sera ouvert aux visiteurs dès demain.

L'Aventure du Sucre offre un produit complet en soit : un voyage culturel dans le temps, de la restauration et des boutiques. Mais comme pour le jardin, il n'est pas question de lui laisser l'attention exclusive du visiteur. Pamplemousses dévoile donc ses autres atouts. Ceux-ci sont surtout des vestiges datant de l'occupation française et anglaise de l'île.

 


Guide Touristique (Ile Maurice) Ltd - BRN :  C10054243
Rue Pope Hennessy, Gold Crest Lane, Curepipe. Tél: (+230) 724.17.69, France: (+ 33) 06 12 53 20 33 - Email: info@ilemaurice.org
Accueil | Annonces | TV/Radio | Journaux | Mail | Locations | Hôtels | Shopping | Contact
Informations Générales | Taux de Change | Santé | Carte de Maurice | Restaurants | Agences de Voyages | Taxis
Sites Touristiques | Activités Nautiques | Météo | Photos | Pêche | Chasse | Galerie Vidéo | Rodrigues | Carte de Rodrigues | Newsletter | Proposer une location | Conditions Générales


Liens des partenaires

Mariage.mu | Hôtels ile maurice, Rodrigues, Seychelles | Hôtels Dubai et Abu Dhabi | Resamaurice | Irrezistible Destination|villasmaurice.mu

Copyright 2017 - ilemaurice.org. Tous droits reservés. Créé par FRCI eServices Ltd.